Legal Informatics Center
Home |
Contacts |
Int. Relations |
Bookmark |
Webmail
ع
|En
|Fr




Lebanese University
Faculties Professors Students Research Libraries Success Stories
Announcements

 1 
Latest News

The Dean
Rules and Regulations
Faculty Council
Faculty Album
Administrative Departments
Academic Departments
Research
Previous Exams
Faculty of Agronomy
Academics - Curriculum
Sciences de Base - Sciences Agronomiques (Sc. Agr. )

  L’ingénieur agronome doit maîtriser les sciences de base et plus spécifiquement la biologie générale, la physique, la chimie, les mathématiques et l’informatique de façon à mieux comprendre et maîtriser les cours de spécialisation.

En plus, les langues étrangères constituent un outil indispensable pour le futur ingénieur ; les articles scientifiques, les fiches techniques et les communiqués des conférences sont tous en langue étrangère. Le perfectionnement du français et de l’anglais est donc exigé au cours des deux premières années.

Les cours délivrés lors des deux premières années sont présentés ci-après.


 



Economie et Marketing Agroalimentaire ( Sc. Agr.)

  Objectifs

A l’orée du vingt-unième siècle, l’agriculture est devenue une économie à part entière. Il est certain, que la mondialisation et la facilité du transport des marchandises à la surface du globe ont accentué la concurrence agricole. L’économie agricole  est une science moderne qui s’impose à tous les secteurs de production  agricole. L’étude du coût de la productivité et la recherche des marchés constituent une nécessité pour le développement et la rentabilité du secteur agricole.

Le département a pour objectifs de familiariser l’étudiant avec  l’économie de développement et avec  l’étude des faisabilités et des marchés.

Les coursdélivrés en  L3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

 

 

Débouchés

-          Etude de la rentabilité de l’exploitation et des récoltes.

-          Etude  des marchés et les circuits de commercialisation.

-          Mise en place   de politiques agricoles.

-          Développement durable des régions agricoles.

-          Conception et évaluation de projets.

-          Techniques de communication.

-          Economie politique et sociale.

-          Comptabilité générale et analyse des bilans.

-          Gestion des entreprises agricoles et agroalimentaires.

-          Economie des filières alimentaires et agro-alimentaires.

-          Politiques et stratégies agricoles et  agro-alimentaires.

-          Economie du développement.

-          Cycle du projet et économie des productions.

-          Economie environnementale.

-          Sociologie générale et rurale.

-     Economie rurale



Environnement et Ressources Naturelles (Sc. Agr.)

  Objectifs

Le département de l’environnement fournit connaissances, compétences, outils et conscience relative à la qualité de l’environnement. Nous sensibilisons l’étudiant à l’interaction homme-environnement afin d’améliorer la fonction des systèmes environnementaux, la préserver et protéger la santé humaine. L’étudiant doit approfondir ses connaissances dans la modélisation des transferts d’eau et des matières associées conduisant à une estimation de la dynamique et de la quantité des eaux de surfaces et des eaux souterraines. De même, cette formation assure la maîtrise de la gestion des polluants et leur transfert dans les écosystèmes,  incluant la gestion des eaux usées, des déchets et les conséquences des polluants agricoles sur la santé humaine.

A l’issue de ces trois options : Génie de l’environnement, Forêts et Géosciences environnementales, l’étudiant maîtrisera les connaissances voulues concernant les milieux naturels et les activités humaines ayant un impact sur l’environnement. 

1    I Ingénieur en environnement :

L’ingénieur en environnement est un expert dans les domaines suivants : l’air et l’eau, la télédétection, la modélisation de l’environnement, les énergies renouvelables, la gestion politique de l’environnement et le droit de l’environnement. Il sera capable de :

a-      Piloter des projets ayant trait à la protection de l’environnement dans les grandes entreprises ;

b-      Appliquer les règlementations environnementales et évaluer la conformité des locaux et des outils de production.

2        Ingénieurs des forêts :

L’ingénieur des forêts dispose des compétences nécessaires pour contribuer à une gestion durable et multifonctionnelle des écosystèmes forestiers et des espaces naturels. Il sera capable de :

a.       Gérer des projets d’aménagement et d’exploitation des forêts tout en respectant l’environnement ;

b.      Répondre aux grands enjeux planétaires comme la déforestation, l’érosion de la biodiversité, les changements climatiques… 

3        Ingénieur en géosciences :

L’ingénieur en géosciences s’intéresse à la gestion des polluants de l’eau et des sols, ou leur modélisation et leur transfert dans les écosystèmes naturels et contaminés. Il sera capable de :

a.       Monter le dossier environnemental avant l’installation d’une future exploitation.

b.      Gérer des ressources en eau, des carrières et des fonctions techniques liées à la géologie.

Les cours délivrés enL3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

Débouchés

-          Entreprises éco-industrielles et environnementales.

-          Institutions publiques (ministères de l’agriculture et de l’environnement).

-          Etablissements privés et bureaux  d’études.

-          Groupements forestiers et coopératives.

-          Organismes de recherches publiques.

-          Projets d’aménagement et d’exploitation.


 



Paysage et Aménagemnet du Territoire (Sc. Agr.)

  Objectifs :

Le département a pour objectif majeur de former des ingénieurs capables de:

-          réaliser de nouveaux projets privés ou publics, allant de l’échelle micro locale à l’échelle macro des grands paysages ;

-          la prendre en compte des paysages dans les projets de développement et d’infrastructure, afin de préserver nos « Ressources naturelles et culturelles » comme définies par l’UNESCO ;

-          intégrer des composantes économique, historique et sociale du paysage dans les projets de développement local.

 

A l’issue de cette formation, les ingénieurs en Paysage et aménagement du territoire seront capables de :

-          diagnostiquer, analyser, lire et évaluer des paysages dans le but de conserver ou d’établir des interventions intégrées au paysage ;

-          concevoir  des idées et concepts de projets paysagers et les matérialiser graphiquement par des plans paysagers, des représentations 3D…

 

Les cours délivrés  en  L3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

 

 

Débouchés : 

-          Ingénieur paysagiste dans une entreprise privée, chargé de la conception des projets, du développement des dossiers d’exécution et de la supervision.

-          Ingénieur auprès des ministères de l’environnement, de l’agriculture, de l’intérieur, CDR, …

-          Conseiller paysagiste dans des bureaux d’études ou d’exécution.



Sciences et Technologies Alimentaires (Sc. Agr.)

  Objectifs :

Le département a pour objectif majeur de former des ingénieurs capables de:

-          réaliser de nouveaux projets privés ou publics, allant de l’échelle micro locale à l’échelle macro des grands paysages ;

-          la prendre en compte des paysages dans les projets de développement et d’infrastructure, afin de préserver nos « Ressources naturelles et culturelles » comme définies par l’UNESCO ;

-          intégrer des composantes économique, historique et sociale du paysage dans les projets de développement local.

 

A l’issue de cette formation, les ingénieurs en Paysage et aménagement du territoire seront capables de :

-          diagnostiquer, analyser, lire et évaluer des paysages dans le but de conserver ou d’établir des interventions intégrées au paysage ;

-          concevoir  des idées et concepts de projets paysagers et les matérialiser graphiquement par des plans paysagers, des représentations 3D…

 

Les cours délivrés  en  L3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

 

 

Débouchés : 

-          Ingénieur paysagiste dans une entreprise privée, chargé de la conception des projets, du développement des dossiers d’exécution et de la supervision.

-          Ingénieur auprès des ministères de l’environnement, de l’agriculture, de l’intérieur, CDR, …

-          Conseiller paysagiste dans des bureaux d’études ou d’exécution.



Sciences et Technologies Animales (Sc. Agr.)

  Objectifs

L’objectif est de former des ingénieurs agronomes capables de développer des systèmes de production animale dans tous leursdomaines avec des méthodes plus modernes, plus rentables et plus durables, le but étant d’augmenter la production animale et d’améliorer les performances du secteur de l’élevage.

A l’issue de cette formation, les ingénieurs en production animale seront capables de :

-          gérer  les opérations dans un établissement de production animale (ferme, abattoir, fourrages…).

-          analyser et optimiser les opérations utilisées dans les systèmes de production animale (avicole et ruminants).

-          contrôler les opérations de production et de stockage des produits d’origine animale.

-          Entreprendre la recherche et le développement de nouveaux produits d’origine animale.

Les cours  délivrés en  L3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

 

 

Débouchés

-          Eleveur à son propre compte dans des exploitations de vaches laitières, de production de viande ou dans les industries avicoles.

-          Chef d’exploitation dans les exploitations de production animale : vaches laitières, poules pondeuses, poulet de chair, …

-          Ingénieur de recherche dans les instituts et laboratoires de recherche.

-          Conseiller agricole auprès du ministère de l’agriculture, des organismes internationaux des Banques et assurances pour évaluer les projets d’élevages, des coopératives agricoles …

-          Commercial dans des entreprises qui fournissent les matières premières aux élevages : alimentation, matériels et équipements d’élevage (machines à traire, produits de soin, paillette de semence, …).

-           Le parcours du M2 se présente comme suit :

1-      Sciences et Technologies Animales.

2-      Biotechnologie et Production Avicole.

3-      Biotechnologie et Production des Monogastriques.

4-      Biotechnologie et Production des Ruminants.


 



Protection des Cultures (Sc. Agr.)

  Objectifs

L’objectif de ce département est de former des étudiants à la protection des cultures contre lesprincipaux insectes ravageurs et pathogènes : maladies fongiques et bactériennes, insectes, virus, nématodes ainsi que les mauvaises herbes.

A l’issue de cette formation les ingénieurs en protection des cultures seront capables de :

-          diagnostiquer l’agent pathogène et évaluer la nécessité d’intervention (connaissance du seuil économique).

-          prendre des mesures de prévention des cultures contre lesprincipaux pathogènes et insectes.

-          traiter chimiquement et biologiquement les insectes pathogènes et mauvaises herbes les plus connues.

Les cours  délivrés en L3, M1, M2 sont présentés ci- après.

 

 

Débouchés

-          Gérant de la protection des cultures dans des entreprises agricoles (grandes cultures, vergers, cultures maraichères) ;

-          Conseiller agricole auprès des organismes publics (ministères de l’agriculture, de l’environnement…) ;

-          Ingénieur de recherche dans les instituts et laboratoires de recherche ;

-          Ingénieur dans des sociétés de commercialisation des produits phytosanitaires.

 


 



Production Végétale (Sc. Agr.)

  Objectifs

Le département ouvre aux étudiants les  possibilités d’acquérir des connaissances sur les plantes, le sol, l'irrigation et les différentes pratiques culturales, la sélection et les outils biotechnologiques, et ceci grâce à un enseignementfondamental associé à un enseignement pratique et une recherche scientifique appropriés.

Le département vise à former les étudiants pour:

-           analyser les problèmes actuels du secteur agricole ;

-          gérer de façon à optimiser les exploitations agricoles de grandes cultures, espèces maraîchères, fourragères et industrielles, arbres fruitiers ;

-          concevoir un programme d’amélioration génétique et de sélection variétale.

-          mettre à jour les connaissances théoriques et fournir des orientations pratiques.

-          devenir des exploitants agricoles qualifiés pour répondre aux besoins nationaux et régionaux.

Les cours  délivrés en L3, M1 et M2 sont présentés ci-après.

 

 

Débouchés

A l’issue de cette formation, les ingénieurs en production végétale seront capables d’assurer les fonctions suivantes:

-      entrepreneur d’entreprises agricoles et de pépinières ;

-      ingénieur dans des sociétés de commercialisation des produits agricoles ;

-      conseiller agricole auprès des organismes publics et privés ;

-      expert dans les organisations internationales ou régionales (FAO, ICARDA, …) ;

-      ingénieur de recherche dans les instituts et laboratoires de recherche.

 

            Ils pourront en outre poursuivre des études doctorales.


 



Sciences Vétérinaires

    La section des Sciences Vétérinaires se propose d’assurer la protection de la santé animale  en formant des docteurs en médecine vétérinaire dotés d’un excellent bagage  cognitif, de compétences avancées et  de l’ éthique nécessaire pour répondre adéquatement aux défis posés par les services vétérinaires.

 

Son objectif est d'apporter à l'étudiant le savoir, le savoir-faire et le savoir-être dans le domaine de la santé et du bien-être animal, sans oublier les productions animales et la santé publique vétérinaire.

Présentation

Objectifs Pédagogiques

Les objectifs pédagogiques du programme de Médecine Vétérinaire  sont conçus pour  former des médecins vétérinaires hautement qualifiés afin de :

-          maîtriser les connaissances en médecine vétérinaire, en science animale et autres disciplines rattachées. Mener des expériences et interpréter des données visant à l'avancement des connaissances médicales et des politiques en vigueur ;

-          promouvoir la croissance et l'excellence dans la recherche en vue de : améliorer la santé des animaux, assurer la salubrité des produits alimentaires d'origine animale et contribuer à la compréhension et à la modélisation des mécanismes de base de la maladie ;

-          acquérir les connaissances, les compétences et les outils scientifiques et techniques modernes nécessaires à la pratique de la Médecine Vétérinaire et à la résolution des problèmes contemporains tout en faisant face aux défis futurs dans le domaine animal ;

-          pouvoir conserver les ressources de l’élevage tout en fournissant aux éleveurs une assistance et des services d’encadrement relatifs au bon déroulement des processus de production et des bonnes pratiques de la production et de la protection  animales. 

 

Tronc commun, parcours

Le parcours d’étude se déroule en 6 ans et permet d’obtenir le diplôme de médecin vétérinaire. Les cinq premières années sont communes et les étudiants sont répartis en sixième année  sur trois branches de spécialisations : Animaux de rente , Animaux de compagnie, Contrôle de qualité des denrées alimentaires d’origine animale.

L’enseignement  est délivré en anglais et en français.  Il obéit au système semestriel de crédits (ECTS). L’étudiant doit réussir 60 ECTS par an à raison de 30 ECTS par semestre.

La formation est répartie entre les cours théoriques en classe, les travaux pratiques, les travaux dirigés, les sorties techniques et les cours pratiques sur le terrain et dans les cliniques vétérinaires privées.

 

 

Principaux acquis de la formation

Les diplômés du programme de Médecine Vétérinaire seront capables de :

-          appliquer les compétences et les outils modernes de la technologie dans l’élevage, le diagnostic, le traitement, la prévention et la compréhension des maladies des animaux ;

-          mettre en pratique les applications actuelles de mathématiques, de biologie, de chimie et de technologie dans l’amélioration continue du secteur vétérinaire.

-          communiquer facilement avec un public diversifié et collaborer efficacement au sein d’équipes pluridisciplinaires ;

-          engager une réflexion stratégique et créative dans la conception des systèmes, compte tenu des contraintes économiques, environnementales, sociales, éthiques, industrielles ainsi que celles relatives à la santé, à la sécurité et à la durabilité ;

-          identifier, analyser et prévenir les risques dans le domaine de la santé des animaux et de la sécurité alimentaire ;

-          traiter les problèmes de santé et de sécurité, ainsi que ceux d’éthique et des impacts environnementaux des décisions vétérinaires aux niveaux national, régional, et international.

Diplômes obtenus

La Section des Sciences Vétérinaires délivre les diplômes suivants :

  • Licence en sciences vétérinaires (180 ECTS - 3 ans)
  • Diplôme  « spécialisé en Sciences vétérinaires » (60 ECTS - 1 an)
  • Diplôme de « Médecin Vétérinaire » – Grade Master (120 ECTS -  2ans)

 

Les passerelles ne sont pas tolérées dans ce programme. Pour obtenir le diplôme de Médecin Vétérinaire il faut absolument réussir auconcours et suivre le parcours licence, diplôme spécialisé et Master.

Débouchés

Les diplômés de la section des Sciences Vétérinaires, membres potentiels de l’Ordre des médecins vétérinaires du Liban, pourront faire carrière dans les domaines suivants :

-          organisations publiques, privées, locales et internationales.

-          entreprenariat et fonction managériale – cabinet privé.

-          organisations non gouvernementales (ONG).

-           recherche, éducation et développement.


-           



Contact Faculties
Annual Report
LU Magazine
External Projects
Partners
Useful Links
Technical specification for equipments
Webmail
Webmasters
Internet and IT Support
Registration
Join Us


All rights reserved © Copyright 2018 | Lebanese University