Centre d'Informatique Juridique
Accueil |
Contacts |
Relations Int. |
Signet |
Courriel
ع
|En
|Fr




Université Libanaise
Facultés Professeurs Etudiants Recherche Bibliothèques Success Stories
Annonces

 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12 
Dernières nouvelles

Le Doyen
Règlement intérieur
Conseil de l'Unité
Album Photo
Départements administratifs
Départements académiques
Recherche
Examens d'entrée
Faculté des Sciences Économiques et de Gestion
Règlement intérieur

Chapitre 1 : Mission et objectifs

 

Article 1 : La mission de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FSEG) est de :

- Développer les compétences scientifiques et cognitives de ses étudiants par le moyen d’une formation hautement spécialisée.

- Leur assurer les bases scientifiques, méthodologiques et techniques qui leur permettront de créer et de gérer les institutions des secteurs public et privé.

- Contribuer au développement global et intégré de la société libanaise.

- Élargir son ouverture culturelle.

- Étendre la coopération scientifique et culturelle à l’internationale.

 

Article 2 : Les objectifs de la FSEG sont de :

1- Coopérer avec les administrations, les institutions, et organismes publics et privés afin que les programmes d’enseignement de la faculté soient compatibles avec l’évolution des besoins réels du marché du travail en vue d’assurer l’insertion professionnelle des diplômés.

2- Mener des recherches théoriques et pratiques portant sur les problèmes économiques et administratifs de la société, et encourager les membres du corps enseignant ainsi que les diplômés de la faculté à effectuer et à publier de telles recherches.

3- Organiser des séminaires et des colloques scientifiques relatifs aux domaines de spécialisation de la faculté, et participer aux colloques organisés par d'autres parties.

4- Offrir des consultations scientifiques et des études de terrain destinées aux administrations et institutions publiques et privées, conformément aux règlements en vigueur.

5- Assurer des formations, destinées aux secteurs public et privé dans les domaines de spécialisation de la faculté, qui contribuent au développement des institutions émergentes sur le plan administratif et financier.

 

Chapitre 2 : Diplômes, spécialisations, et départements

 

Article 3 : La FSEG comporte les spécialisations suivantes :

1- Sciences économiques ;

2- Gestion des entreprises.

Le Conseil de l’unité est en capacité de proposer la création de nouvelles spécialisations conformément aux règlements en vigueur.

 

Article 4 : La FSEG délivre à ses étudiants, dans chacune de ses spécialisations, les diplômes suivants :

1- Licence ;

2- Master professionnel.

 

Article 5 : En coordination avec l’École Doctorale de Droit, des Sciences Politiques, Administratives et Économiques, la FSEG prépare ses étudiants au diplôme du master de recherche dans les spécialités déterminées par le Conseil de l’université conformément à la réglementation en vigueur.

 

Article 6 : Le cursus de licence comporte les parcours suivants :

1- Spécialisation en sciences économiques :

Un seul parcours : Sciences économiques

2- Spécialisation Gestion des entreprises :

- Parcours Comptabilité et audit ;

- Parcours Finance et établissements financiers ;

- Parcours Gestion ;

- Parcours Marketing ;

- Parcours Informatique de gestion.

 

Article 7 : Le cursus de licence comprend un projet de fin d’études (études de terrain ou cas pratiques dans le domaine de spécialisation de l’étudiant) équivalant à 5 crédits.

 

Article 8 : Le cursus de master professionnel comporte les parcours suivants :

1- Spécialisation Sciences économiques :

- Parcours Économie financière et bancaire ;

- Parcours Économie et finances internationales.

2- Spécialisation Gestion :

- Parcours Comptabilité et audit ;

- Parcours Finance et établissements financiers ;

- Parcours Gestion ;

- Parcours Marketing ;

- Parcours Informatique de gestion.

Le Conseil de l’unité est en capacité de proposer la création de nouveaux parcours ou la suppression de certains d’entre eux conformément aux règlements en vigueur.

 

Article 9 : Le cursus de master professionnel comprend une étude de terrain ou un projet de fin d’études ou un stage dans le domaine de spécialisation de l’étudiant, d’au moins 8 semaines (soit 250 heures de travail effectif au moins), couronnés par la rédaction d’un mémoire auquel 30 crédits sont alloués.

 

Article 10 : Un jury de soutenance des mémoires en licence et en master professionnel ou de recherche, est désigné par le Recteur de l’université sur proposition du doyen.

 

Article 11 : En accord avec les institutions concernées par le stage visé à l’article 9, la faculté détermine le contenu de ce stage ainsi que les fonctions du directeur de stage et du responsable de stage au sein de ces institutions.

 

Article 12 : L’étudiant peut soumettre une demande de transfert d’une spécialisation à une autre ou d’un parcours à un autre. Le transfert est soumis à l’accord du Conseil de l’unité après étude du dossier académique de l’étudiant, ainsi qu’à la disponibilité des places dans la nouvelle spécialisation ou dans le nouveau parcours. L’étudiant doit soumettre sa demande de transfert un mois, au moins, avant le début du semestre. En cas de réponse favorable, l’étudiant comptabilise les UE ainsi que les crédits qu’il aura obtenus s’ils sont compatibles avec la nouvelle spécialisation ou le nouveau parcours.

 

Article 13 : L'étudiant, titulaire d’une licence, ou d’un master professionnel dans l’un des parcours dispensés par la faculté, peut s'inscrire dans un second parcours afin d'obtenir un second diplôme. Le Conseil de l'unité détermine les conditions d'admission ainsi que les UE requises pour chaque cas, et ce conformément au règlement de la faculté et du diplôme en question.

 

Article 14 : Chaque section de la faculté est composée des départements académiques suivants :

1- Département de formation générale ;

2- Département de comptabilité et audit ;

3- Département des finances et des établissements financiers ;

4- Département de gestion ;

5- Département de marketing ;

6- Département de l’informatique de gestion ;

7- Département d'économie.

 

Chapitre 3 : Conditions d’admission

 

Article 15 : Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en cursus de licence doivent :

1- Être titulaires du Baccalauréat libanais ou de son équivalent officiel ;

2- Réussir au concours d’entrée organisé par décision du Recteur de l’université et sur recommandation du Conseil de l’unité, précisant le nombre d’étudiants pouvant être admis, dans chaque spécialisation, à l’issue du concours.

 

Article 16 : Le concours d’entrée susmentionné est composé des épreuves écrites suivantes :

 

Épreuve

Coefficient

Durée

Gestion

Sciences économiques

Mathématiques

3

2

2h00

Économie

2

3

2h00

Analyse de texte et expression écrite en langue arabe

1

1

1h00

Analyse de texte et expression écrite en langue étrangère

1

1

1h00

 

Article 17 : Les conditions d’admission et les épreuves du concours d’entrée peuvent être modifiées sur décision du Conseil de l’université et sur proposition du Conseil de l’unité.

 

Article 18 : Pour réussir au concours d’entrée, l’étudiant doit obtenir une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20. Toute note inférieure à 6/20 aux épreuves de mathématiques et de gestion, et à 5/20 aux épreuves de l’analyse de texte et d’expression écrite en langue arabe et en langue étrangère est considérée comme note éliminatoire au concours d’entrée.

 

Article 19 : Les candidats sont admis selon leur ordre de classement au concours d’entrée et dans les limites visées à l’article 15.

 

Article 20 : Le candidat admis doit compléter son inscription dans le délai fixé par le doyen en vertu d’une circulaire affichée au sein de la faculté, sous peine de perdre son droit d’inscription et d’être remplacé par un autre candidat conformément à l’ordre de classement susmentionné.

 

Article 21 : Les nouveaux étudiants inscrits à la faculté sont soumis à un test de langue étrangère organisé par le Bureau de coordination des langues étrangères de l’Université Libanaise en coordination avec le Conseil de l’unité.

 

Article 22 : Tout étudiant dont la note est inférieure à 10/20 au test de langue étrangère doit suivre une session de cours intensif dans la langue étrangère en question et réussir à l’examen organisé à la fin de la session avant de pouvoir s’inscrire académiquement aux UE de langues étrangères proposées par la faculté.

 

Article 23 : Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en cursus de master professionnel doivent :

1- Être titulaires d’un diplôme de licence délivré par l’Université Libanaise dans l’une des spécialisations du master professionnel dont les conditions d’inscription sont précisées par le Conseil de l’unité.

2- Avoir obtenu une moyenne cumulée supérieure ou égale à 3/5 en licence conformément à l'échelle de notation de l'Université Libanaise (ou à 12/20 selon le règlement actuellement en vigueur). La faculté peut compléter le nombre d’étudiants par voie de concours.

3- Remplir d'autres conditions particulières selon la spécialisation du master sur proposition du Conseil de l’unité et après accord du Conseil de l'université (nombre maximal d'étudiants pouvant être admis dans chaque spécialisation, date limite d'obtention de la licence, nombre maximal d’années d’études en licence).

 

Article 24 : Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en cursus de master de recherche doivent :

1- Être titulaires d’un diplôme de licence délivré par l’Université Libanaise dans l’une des spécialisations du master de recherche dont les conditions d’inscription sont précisées en coordination entre le Conseil de l’unité et l’École Doctorale de Droit, des Sciences Politiques, Administratives et Économiques.

2- Avoir obtenu une moyenne cumulée supérieure ou égale à 3,5/5 en licence conformément à l'échelle de notation de l'Université Libanaise (ou à 14/20 selon le règlement actuellement en vigueur). La faculté peut compléter le nombre d’étudiants par voie de concours.

3- Remplir d'autres conditions particulières selon la spécialisation du master déterminées par accord entre le Conseil de l’unité et l’École Doctorale de Droit, des Sciences Politiques, Administratives et Économiques.

 

Article 25 : Les étudiants provenant d’un autre établissement qui souhaitent s’inscrire en master (dont le pourcentage n’excède pas 10% du nombre total d’étudiants admis en master) doivent :

1- Être titulaires d’un diplôme de licence équivalent, conformément aux règlements, et délivré par une université reconnue, dans l’une des spécialisations du master visé.

2- Avoir obtenu une moyenne générale supérieure ou égale à 70/100 en licence.

3- Réussir les modalités d'évaluation des étudiants (concours d’entrée, étude du dossier, examens...) déterminées par le Conseil de l'université sur proposition du Conseil de l'unité.

 

Article 26 : Les étudiants admis en cursus de licence ou de master, ayant étudié dans d’autres universités ou dans une autre faculté de l’Université Libanaise, peuvent adresser une demande d’équivalence de leurs acquis conformément au règlement des équivalences qui spécifie les conditions d’équivalence des crédits obtenus dans un autre établissement sur décision du doyen, à condition qu’elles ne soient pas en contradiction avec le règlement général des équivalences de l’Université Libanaise. L’équivalence des acquis ne doit, en aucun cas, dépasser les 60 crédits en cursus de licence, et les 30 crédits en cursus de master.

 

Chapitre 4 : Conditions d’inscription et d’assiduité

 

Article 27 : L'étudiant doit compléter son inscription académique une semaine, au moins, avant le début du semestre et se référer à la commission d’orientation académique mise en place à cette fin.

 

Article 28 : L'étudiant a le droit de réviser son inscription académique une semaine au plus tard à compter du début du semestre et d’annuler son inscription dans certaines des UE un mois au plus tard après le début du semestre.

 

Article 29 : L’étudiant, qui ne valide pas une ou plusieurs UE lors des examens de la première session, conserve la note obtenue lors du contrôle continu pour la deuxième session uniquement. En cas d’absence aux examens de la deuxième session, l’étudiant ne pourra bénéficier des modalités de compensation entre les différentes UE du semestre.

 

Article 30 : La présence de l’étudiant aux UE est obligatoire. L’étudiant est privé de l’examen final, si son taux d’assiduité aux UE est inférieur à 80% du nombre total d’heures attribuées à chaque UE, sauf s’il invoque des cas de force majeure approuvées par le Conseil de l’unité.

 

Chapitre 5 : Modalités d’évaluation et d’examen

 

Article 31 : La note finale de chaque UE pour laquelle l’étudiant a passé un examen final écrit est composée de la note du contrôle continu (40% de la note finale de l’UE) et de la note de l’examen final (60% de la note finale de l’UE).

 

Article 32 : La note finale des travaux pratiques (TP) comprend la note totale des activités et des tests effectués par l'étudiant au cours du semestre. Les notes des TP et des rapports de stage sont déterminées après leur réalisation et évaluation par le directeur de stage ou le jury d’examen conformément aux normes administratives de la faculté.

 

Article 33 : Le contrôle continu prend en compte diverses modalités d’évaluation telles que les tests écrits, les examens partiels, les rapports et les travaux pratiques, à condition que le nombre d’activités soumises à un contrôle continu, dans chaque UE, soit supérieur ou égal à deux par semestre.

 

Article 34 : La note du contrôle continu de chaque UE est composée de 30% de la note de l’examen partiel et de 10% de la note de participation de l’étudiant.

 

Article 35 : Le Conseil de l’unité statue, à lui seul, sur les cas de force majeure (décès d’un membre de la famille, hospitalisation…) qui peuvent être invoqués par l’étudiant afin de justifier son absence à l’examen partiel au cours du semestre.

 

Article 36 : Tout étudiant absent lors de l’examen écrit final de la première session, se voit attribuer la note zéro en dépit des raisons qui peuvent être invoquées. En cas d’absence à l’examen de la deuxième session, pour des cas de force majeure (décès d’un membre de la famille, hospitalisation d’urgence…), une session de rattrapage peut être organisée sur décision par Recteur de l’université, sur proposition du Conseil de l’unité et recommandation du Conseil de section.

 

Article 37 : En cas d’absence au contrôle continu et à l’examen final de la première session, l’étudiant n’est pas autorisé à bénéficier de la deuxième session, sauf dans le cas d’une absence pour maladie grave nécessitant l’arrêt des études pendant plus de deux mois sur décision du Conseil de l’unité et sur recommandation du Conseil de section.

 

Article 38 : L’étudiant en retard de plus de 15 minutes n'est pas accepté en salle d'examen. L’étudiant n’est pas autorisé à quitter la salle d’examen dans les 30 premières minutes suivant la distribution des copies.

 

Article 39 : En cas de fraude ou de tentative de fraude, l’étudiant est privé de l’intégralité des UE de la session en question conformément aux dispositions du règlement en vigueur.

 

Article 40 : L'étudiant peut présenter une demande de vérification de la présence d'erreur matérielle dans le décompte ou la transcription de la note de l’UE, dans un délai de trois jours à compter de la date de publication des résultats. La copie de l’étudiant est, ainsi, réexaminée par le jury d’examen sous la supervision du directeur de section et du chef de département concerné. En cas d'erreur matérielle, la note de l’étudiant sera rectifiée par consensus des personnes présentes.

 

Chapitre 6 : Réglementations générales

 

Article 41 : Les UE sont dispensées par groupe de 35 étudiants au maximum, ce qui permet au professeur d’encadrer le travail des étudiants.

 

Article 42 : Tout étudiant ayant validé 36 crédits, au moins, est inscrit administrativement en deuxième année. Tout étudiant ayant validé 96 crédits, au moins, est inscrit administrativement en troisième année.

 

Article 43 : L’étudiant peut passer d’une section à une autre au sein de la faculté par décision du doyen à condition de :

1- Soumettre une demande de transfert dans un délai de 15 jours au maximum à compter du début du semestre.

2- Avoir validé plus de la moitié des crédits requis afin d’obtenir le diplôme visé.

3- Obtenir l’accord des deux directeurs des sections concernées après étude de son dossier académique.

 

Article 44 : Les cursus de licence et de master au sein de la FSEG sont définis conformément aux tableaux 1 et 2 ci-joints, et modifiés sur proposition du Conseil de l'unité après accord du Conseil de l'université.

 

Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Section 6
Contact Facultés
Magazine de l'U.L
Projets extérieurs
Partenaires
Liens utiles
Description des équipements techniques
Courriel
Responsables du contenu
Aide électronique
Conditions d'admission générales
Join Us


Tous droits réservés © 2024 | Université Libanaise